Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


Les représentants du patronat français sont, aujourd’hui, dans la provocation et l’indécence !

Publié par jérôme dehaynin sur 15 Septembre 2014, 19:08pm

Catégories : #-PS Fédération 59

« Les propositions de Monsieur Gattaz révélées par Les Echos ce matin, et qui résonnent juste après les propos du nouveau ministre de l’économie rapportés par Le Point, sont une source d’inquiétude pour les hommes et les femmes de gauche qui portent le souci d’une économie forte mais au service de l’homme.

La libération de la parole ultra-libérale en France ces derniers jours est à la fois décalée, inappropriée à la situation et assez indécente.

Décalée parce que le thatchérisme a historiquement montré ses limites, que l’Allemagne elle-même réinstaure un salaire minimum et que le FMI convient lui-même que l’austérité a ses limites.

Inappropriée parce qu’avec 41H de travail hebdomadaire, les Français sont dans la moyenne européenne, que le travail du dimanche représente aussi un danger pour une partie de notre économie, celle des petits commerçants, et que, selon certains chefs d’entreprises, un patron qui n’embauche pas pour ne pas dépasser un certain seuil est un mauvais patron.

Indécente enfin, parce que le Gouvernement a pris de nombreuses mesures ces derniers mois en faveur du monde économique pour lui permettre de retrouver des marges, d’investir, d’embaucher et que cela ne se traduit toujours pas par des effets sur l’emploi.

Comme l’a rappelé Jean-Christophe Cambadélis, nous sommes ni néocommunistes ni socio-libéraux mais socialistes progressistes. Les socialistes du Nord attendent donc avec impatience que nos inquiétudes des dernières semaines soient levées demain dans le Discours de confiance de Manuel Valls que nous appelons, avec la clarté qui peut être la sienne, à donner aux Français les garanties d’une voie progressiste dans nos politiques. »

Gilles Pargneaux
Premier secrétaire fédéral

 

Commenter cet article

Francis Provost 16/09/2014 09:37

Bonjour Jerome
A force de déclarer que "la lutte de classes" est d'un autre temps, le PS a laissé la possibilité au MEDEF donc au "grand patronat" de développer SA lutte de classes ... car eux, ils la pratiquent encore et plus que jamais ! la preuve : les propos et propositions (comprendre les recommandations au gouvernement), de Gattaz.
Courage, la lutte est loin d'être terminée!
Francis Provost

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents