Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


Tribune des Parents de l'Ecole Montessori

Publié par jérôme dehaynin sur 16 Décembre 2014, 12:04pm

Catégories : #Wasquehal

"ENTENDEZ- NOUS

La classe des tout-petits de l'école Montessori n'est pas contraire à la loi. Elle s'appuie sur un principe de base : le respect du rythme de l'enfant. Un système éducatif de qualité, précurseur, à l'écoute de ces enfants encore trop petits pour une plongée directe dans le grand bain de l'école et trop grands pour la crèche. Une année de transition montrée en exemple par les municipalités voisines et plébiscitée par de nombreux parents.

Car depuis 13 ans, 2 agents de la mairie permettaient l'accueil des tout-petits selon leur propre rythme à l'école publique Maria Montessori : un projet spécifique, un rythme adapté, et un accueil pour les enfants que les crèches n'accueillent plus au delà de 30 mois. Une école ouverte à tous, permettant la socialisation , le développement du langage et la motricité dès le plus jeune âge. Or, en un claquement de calculatrice, vous avez décidé de tout arrêter sans concertation, laissant sur le carreau 24 enfants, et tous ceux qui avaient prévu de suivre derrière...

Alors, est-ce moral de faire passer en douce ces suppressions de poste à l’école, en pensant que personne ne réagirait ?

Est-ce moral de dire à qui veut l'entendre que notre manifestation était "commanditée" par un parti politique pour nous discréditer ? Est-ce moral encore de promettre des travaux dans cette école alors que rien n'est fait depuis des mois (et que, notamment, la cour de récréation est truffée de dangers) ?

VOUS et NOUS savons bien que non. Les lecteurs aussi à présent.

Nous sommes des PARENTS, nous vous parlons du bien-être de nos enfants, et vous nous répondez par des petites manœuvres de politique politicienne. Après avoir expliqué que la mairie était au bord de la faillite, vous vous êtes réfugiée derrière l'Education Nationale et la directrice de l'école ("c'est pas moi c'est eux..."). Vous avez sans cesse fui vos responsabilités. La vérité Madame, c'est que vous et votre équipe êtes prêts à tout, et surtout à n'importe quoi, pour faire rentrer les Wasquehaliens "dans la norme" comme vous l'avez signifié aux médias. Wasquehal va donc sombrer dans la médiocrité. Et mourir à feu doux dans la torpeur de la rigueur mal placée.

Entendez-nous. Nous ne sommes manipulés par personne. Nous ne sommes pas des privilégiés. Nous sommes des parents qui avons choisi le meilleur pour nos enfants. Qui travaillons dur pour que tout fonctionne le mieux possible. Qui sommes des citoyens et des citoyennes de la ville.

VOUS et NOUS savons que nous vous avons proposé de travailler à un partenariat avec la Caf pour maintenir ce dispositif, voire l’étendre, et que vous l'avez balayé d'un revers de main, les lecteurs aussi à présent.

VOUS et NOUS savons que, si nous utilisons ces colonnes, c'est parce que vous ne nous entendez pas. Et que vous persistez dans une mauvaise direction. Cette école va mourir (est-ce d'ailleurs pour cela qu’aucun agent ne fait plus la circulation devant l'école comme dans toutes les autres écoles du pays ?), et le quartier du Haut Vinage avec.

A présent personne ne pourra dire que l'on ne savait pas... Sans ce dispositif, le Haut Vinage risque de perdre son école déjà menacée de fermeture. Et ça, vous l'avez compris.

Car les voilà les économies ! Pas celles de 2 postes d'agent simplement réaffectés. Celles d'un bâtiment, de l'eau, de gaz, d'électricité, d'Atsem, d'agent de circulation, de matériel, de travaux, de remises aux normes (tiens, cela ne va-t-il pas sans rappeler la fermeture d'une crèche pour ne pas la remettre aux normes ?) etc... Attention la calculette s'affole. Elle reprendra du service, votre calculatrice, quand ce quartier prendra feu, comme ce fut le cas l'année passée, et que la situation a été maîtrisée, non pas par la police, mais justement, par le personnel de l'école... 
VOUS et NOUS l'avons bien compris. Les lecteurs aussi, à présent.

Cessez les mensonges par voie de presse. Cessez de nous mépriser. Cessez de chercher à justifier l'injuste. Cette situation n'est due ni à l'école, ni à l'Inspection Académique, ni à un ancien maire. C'est de VOTRE responsabilité. Mais c'est à nous d'expliquer à notre tout-petit que s’il doit s’adapter à marche forcée, c'est parce que des adultes ont pris une décision arbitraire en fonction d'une calculatrice. C'est encore à nous de dire à deux d'entre eux que la place à l'école qu'on leur promet depuis 2 ans, finalement, ils ne l'auront jamais. 

Et ça, Madame, ça fait mal. Vraiment. VOUS et NOUS le savons, et les lecteurs aussi, à présent.
ENTENDEZ-NOUS ! Avant samedi 15/11, jamais nous n'avions manifesté. Jamais nous n'avions distribué le moindre tract. Jamais nous n'avions pris la parole avec une sono sur un trottoir et sous la pluie. Jamais nous n'avions confectionné de banderoles avec une nappe sortie d'un placard. Ni même de pancartes avec un bout de bois récupéré dans le grenier. Jamais nous n'avions parlé à la télévision en direct. Jamais nous n'aurions pensé un jour en arriver là. Nous ne sommes que des parents. Des parents fous de leur enfant, et ulcérés de voir ce qu'ils vivent depuis le début de l'année pour un simple et mauvais calcul. Nous sommes tous différents. Nous ne nous connaissions pas avant l'école. Mais si nous sommes si unis et déterminés face à cette situation, c'est que notre cause est juste.

VOUS et NOUS le savons. Et le lecteur, aussi et enfin, à présent.

Rendez-nous ces postes, rendez nous l'école de qualité ouverte aux tout-petits, rendez à Wasquehal ce qu'elle a de meilleur. Rendez à Wasquehal un peu de moralité !

Pour Alise, Augustin, Axèle, Baptiste, Benjamin, Bilal, Constance, Edouard, Elias, Georges, Hanna, Hugo, Inès, Léonard, Liham, Lilia, Marwane, Nathan, Romuald, Sacha, Victoire(s), Victor, Zachary"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents