Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


Canton de Croix: Malgré les difficultés, «la gauche ira au bout de ses convictions» par Martine Dieudonné (Voix du Nord)

Publié par jérôme dehaynin sur 12 Janvier 2015, 08:05am

Catégories : #-Canton2015

Canton de Croix: Malgré les difficultés, «la gauche ira au bout de ses convictions» par Martine Dieudonné (Voix du Nord)

Ils sont quatre, selon les nouvelles normes, à briguer le canton de Croix pour l’élection départementale de mars. Deux candidats titulaires, Jérôme Dehaynin et Nadine Billy, et deux suppléants, Janine Desmulliez et Victor Dujardin. Mais ils sont aussi des dizaines de militants des différentes sections PS du nouveau canton de Croix à travailler déjà pour cette campagne qui s’annonce difficile.

Le nouveau canton de Croix comporte cinq villes (contre 12 auparavant pour l’ancien canton de Lannoy) : Croix, Wasquehal, Hem, Lys-lez-Lannoy et Lannoy. Il représente 74 672 habitants selon le dernier recensement. Quatre communes sont représentées dans le quatuor, la Lannoyenne Catherine Picher étant pour sa part présidente de l’association de financement de la campagne.

«Nous ne sommes plus le plus grand canton, mais le troisième, derrière ceux d’Annœullin et Faches-Thumesnil. Nous avons perdu Roubaix, Leers et Toufflers, mais le redécoupage est plus cohérent» commente Jérôme Dehaynin, candidat titulaire wasquehalien au côté de la Croisienne Nadine Billy. «Les nouvelles règles de ces élections permettront aussi d’avoir une assemblée qui respecte la parité, ce qui était loin d’être le cas auparavant : une quinzaine de femmes sur 79 élus !»

«Il faut aller au bout de ses convictions»

Les militants socialistes et leurs représentants sont conscients de la difficulté de représenter le PS, dans un contexte difficile, mais aussi dans des villes traditionnellement à droite ou au centre. «Oui, c’est un canton difficile. Mais quand on a des convictions, on va au bout. Nous sommes légitimes, les militants nous ont choisis. Et c’est avec eux et sur le terrain que nous ferons campagne. Une campagne de proximité. Parce qu’il est temps que la gauche soit représentée dans notre canton…»

Défendre un bon bilan

Pour l’heure, les états-majors n’ont pas encore dévoilé leurs priorités. Mais la feuille de route se dessine déjà dans le canton. «Nous aurons un bilan à défendre, celui de Patrick Kanner. Et c’est un bon bilan. Même si depuis Jospin, on sait que cela ne suffit pas pour gagner» commente avec humour le secrétaire de section de Wasquehal. Mais l’inquiétude, justifiée, est autre pour l’instant. «Il faut expliquer aux gens le rôle du conseil général, et maintenant de l’assemblée départementale. Je crains que cela ne soit toujours nébuleux pour les électeurs. Il faut savoir que c’est la dernière instance pour être auprès des gens et faire fonctionner la solidarité. Le budget est quand même de 4 milliards d’euros pour les habitants du département, ce n’est pas anodin ! C’est le financement du RSA, l’allocation handicapés, la politique d’adoption, les assistantes maternelles, les assistantes sociales et les collèges…» Gros travail en perspective.

 

 

Commenter cet article

plomberie paris 19 01/02/2015 21:43

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents