Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


Que 2016 ne soit pas l'année de la déchéance!

Publié par jérôme dehaynin sur 31 Décembre 2015, 08:17am

Catégories : #France

Que 2016 ne soit pas l'année de la déchéance!

Ce soir, enfin, 2015, année catastrophique et mortifère tournera la page et passera dans l'histoire... Une année qui aura vu encore et toujours la montée du chômage et de l'exclusion, l'augmentation de la pauvreté, l'explosion des extrémistes racistes et xénophobes, la surenchère terroriste, l'exécution d'innocents dans un journal, dans une salle de concert, à une terrasse, ... bref une année que d'aucun aurait qualifiée d'annus horribilis... 

Ce soir, enfin, 2015 sera finie! Et nous nous souhaiterons, comme tous les ans, une merveilleuse nouvelle année, emplie de santé, de bonheur, de joie, de paix, d'amour, ...

Mais 2016 sera l'année que nous en ferons... Certes nous n'avons pas toutes les cartes en main mais chacun à notre niveau, dans notre famille, dans notre quartier, dans notre ville, pouvons faire que 2016 soit meilleure que 2015... Réouvrons nous aux autres. Tendons nos oreilles et nos bras aux autres. Soyons présents pour nos proches, attentifs à nos amis, ouverts à nos voisins!

Depuis juste avant Noël, le débat sur la déchéance de Nationalité fait rage en France et à l'étranger, l'image et la réputation de notre pays est salie par cette décision du Président de la République et du 1er Ministre de proposer que nos concitoyens puissent être déchus de la nationalité française, aujourd'hui pour actes de terrorisme mais demain pour quoi d'autres... Certains journaux ont même titré : François Le Pen... tout un symbole!

Après une année 2015 où la division, la haine, la séparation, la peur, la mort, ... ont été les moteurs de nos réactions pour la vie, 2016 devrait être l'année de la réunification, du respect, de renouveau et de la solidarité... Nous devons lutter contre le terrorisme et l'extrémisme et garder dans le même temps nos valeurs et les idéaux de notre République.

Je voudrais commencer par rappeler à ceux qui sont les premiers concernés, ceux qui ont subi de plein fouet les 7 et 9 janvier et le 13 novembre et à qui tous celles et ceux que les attentats de janvier et de novembre ont transformé en souvenirs, que la déchéance de nationalité n'aurait pas empêché malheureusement leur peine et le manque, leur colère et leur affliction... parce que ceux qui ont fait cela se moquaient éperdument de leur nationalité et que la plupart d'ailleurs n'était pas concerné par cette mesure...

La déchéance de nationalité annoncée sous le coup de l'émotion lors du discours devant le congrès de Versailles par le Président de la République, n'est pas une solution ni une réponse aux terrorismes. Le Premier Ministre lui-même l'a dit et annoncé, cette mesure est un symbole qui n'aurait aucune efficacité dans la lutte contre le terrorisme.

La déchéance de nationalité réaffirmé lors du Conseil des Ministres de fin décembre, comme un acte de volonté et de courage, n'est pas une protection contre les attentats, ni un bouclier contre les balles. Tout le monde sait que celui qui veut tuer, qui veut détruire, qui veut assassiner n'est déjà plus un membre de la communauté nationale mais n'est plus que l'ombre d'un homme. Seule la déchéance d'humanité pourrait être à la hauteur de ses actes, mais cette déchéance n'est pas de notre ressort!

La déchéance de nationalité dénoncée par de nombreux élus de Gauche mais aussi de Droite, par de nombreux responsables politiques, par des militants politiques, syndicaux, associatifs, par des associations, par des mouvements, par des juges comme par des avocats, ... pose en réalité plus de problèmes qu'elle n'apporte aucune solution.

Ceux qui en doutent peuvent et doivent se rappeler les points suivants:

1) C'est sous Pétain et Vichy que les termes et l'application ont été réalisées pour la dernière fois par une politique d'Etat volontariste contre les juives et juifs de France...

2) Certains élus du Parti les Républicains ont demandé que soit étendue par la suppression de la bi nationalité aux Elus de la France ne devant alors que conserver la nationalité française...

3) D'autres ont proposé de l'étendre aux exilés fiscaux...

3) Immédiatement les cadres et les responsables et élus du Front National ont annoncé qu'ils voteraient le texte de la déchéance. Mais ils ont précisé de suite qu'une fois le texte constitutionnalisé, la loi le précisant comme applicable aux seuls terroristes vivants condamnés de façon définitive par leur procès, devrait être étendue à d'autres personnes et d'autres crimes sans préciser bien sur à qui.

4) Ce texte implique de plus que l'autre pays ayant attribué automatiquement ou à sa demande à la personne déchue une autre nationalité (par mariage, naissance, loi du sang, ...) devienne le receptacle des condamnés ex-français. Quel pays acceptera d'accueillir à ses frais un terroriste (pour le moment, mais pour d'autres causes éventuellement ensuite...) qui serait condamné en France? Vous en connaissez vous qui leur tendront les bras immédiatement et sans souci?

5) La déchéance de nationalité crée une situation de fait de justiciable différente en fonction de la personne jugée. Un français tout court risquera moins qu'un français binational... Cela est contraire à nos valeurs républicaines et à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, socle intangible de notre constitution! Ce système de peine sans aucun intérêt ni efficacité créera par contre de fait deux catégories de citoyens : les français de premier rang totalement citoyens et des citoyens de seconde zone pas totalement français! 

Demain, il faudra réagir pour celles et ceux qui ne l'ont pas encore fait et exprimer par le moyen que vous choisirez votre opposition à ce texte avant le 3 février, date où il est censé à ce jour être examiné! Pour ce soir, ce n'est pas le moment de réfléchir et de se mobiliser contre l'inscription de ce texte dans notre Constitution, ce soir, pour beaucoup ce sera une soirée de fête, d'amitié, de partage, qu'il en soit ainsi pour le plus grand nombre possible d'entre vous

Je pense aussi à tous ceux qui passent la soirée toutE seulE, sans que leur famille, leurs amiEs et j'espère qu'à la fin de 2016, ils ne seront plus seulE mais accompagnéEs pour le passage en 2017.

Ce soir, comme d'habitude, comme tous les ans, pendant que nous serons entre amiEs, en train de faire la fête, des journalistes, des animateurs, des vétérinaires, des infirmières, des docteurs, des ambulanciers, des pompiers, des chirurgiens, des aides-soignants, des sages-femmes, des gendarmes, des policiers, des employés d'EdF, de GdF, de la SNCF seront au travail pour garantir aussi bien notre plaisir,  notre bien-être, que notre sécurité et notre avenir... Je veux penser à eux et ainsi qu' aux serveurs, aux cuisiniers, ... bref à toutes celles et tous ceux qui seront debout sur le pont entre 2015 et 2016 plutôt que les pieds sous la table ou en train de danser... 

Que 2016 permette que nous vivions ensemble la solidarité, la fraternité, l'attention à l'autre... dans la santé et le bonheur!

Bonne Année 2016 à toutes et tous!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents