Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


le 7 mai, la battre puis le combattre!

Publié par jérôme dehaynin sur 4 Mai 2017, 14:30pm

Catégories : #France, #PS national, #Région N-PdC, #Wasquehal, #Département du Nord, #PS Fédération 59

Mardi 25, je publiais sur ce blog ma prise de position pour le vote du 7 mai en annonçant que je voterai Benoît Hamon pour le second tour des élections présidentielles et ni pour Macron ni pour Le Pen.

Mercredi 26, j’ai publié une liste non exhaustive de toutes les insultes et remarques (parfois violentes) que j’avais reçues suite à cette annonce sans aucun argument qui m’aurait permis (et donc à plein d’autres qui comme moi annoncent s’abstenir ou voter blanc ou nul ce dimanche) de modifier mon opinion, d’avancer sur la route de la «raison» et de la République, de voter contre Le Pen en mettant le bulletin Macron dans l’enveloppe à glisser dans l’urne de la démocratie. Et une nouvelle liste d’invectives est arrivée sans plus de construction d’un argumentaire permettant de réviser ma position. Certains m’ont même accusé alors de ne vouloir que me faire remarquer et de faire le buzz!

J’avais annoncé cependant que j’attendais de la nourriture intellectuelle, des biscuits, des arguments, du concret qui manquaient cruellement dans le débat entre le bien et le mal, entre la dictature du vote et la démocratie collective, entre la tyrannie d’une obligation morale et la liberté individuelle d’un citoyen.

Heureusement, certains m’ont entendu et j’ai donc eu des réponses, des commentaires, des messages qui se voulaient non plus dans la dénonciation d’un scandale mais dans la perspective d’une évolution personnelle (et donc globale et collective) pour permettre un vote constructif et non plus normatif !

Comme convenu je vous en livre ici un résumé (donc non exhaustif mais que vous pouvez compléter en commentaires) qui vous permettra d’avoir des arguments et des billes à donner à celles et ceux qui vous sont proches et qui veulent renoncer à voter Macron pour faire barrage à Le Pen.

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Je tiens quand même à préciser que les évènements récents et certaines déclarations des uns et des autres n’aident en rien cette prise de décision et que la proposition de Laurence Parisot pour être 1ère Ministre, que la déclaration de Jacques Attali sur Whirpool n’étant qu’une anecdote et la position de Emmanuel Macron demandant non pas un vote de rejet du FN mais une approbation de son projet et de son programme ne vont pas dans le sens d’une facilitation à la concrétisation difficile et non automatique de glisser son bulletin dans l’urne !

Quand on lit un peu les positionnements des uns et des autres, on ne peut nier que la situation est totalement anarchique et que des électeurs sont prêts à tenter l’aventure Le Pen avec comme argument que le vote Macron en 2017 validant la théorie du complot UMPS/ LRPS c’est avoir Le Pen en 2022 et que tant qu’à faire autant l’avoir maintenant parce que cela permettra un 3ème tour révolutionnaire dans la rue. Ils oublient sans aucun doute qu’aucune révolution ne se fait sans violence, sans victimes et que les victimes sont toujours les mêmes : les petits, les pauvres, les sans grades, bref ceux qu’ils annoncent vouloir défendre (Chanson de Craonne). Que de plus avec un pouvoir frontiste, la répression serait sans aucun doute féroce et qu’on a vu ce que Erdogan, ami de Madame Le Pen, était capable de faire en Turquie!

Pouvons-nous mettre sur pied d’égalité ainsi Emmanuel Macron et Madame Le Pen estimant que le centre droit est aussi dangereux pour notre pays et notre République que l’extrême-droite? Pouvons-nous les mettre dos à dos?

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Monde

La France et son histoire sont une invitation à l’ouverture, à l’accueil, à la fraternité. Notre exemplarité est essentielle pour notre position dans le monde. Nous sommes un des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité. Pouvons-nous laissez Madame Le Pen siéger aux côtés de Trump et Poutine dans le monde difficile et la situation internationale troublée comme elle l’est actuellement?

Pouvons-nous prendre le risque de confier les codes nucléaires à celle qui nous a fait les envahisseurs hier soir pendant le débat sans se rendre compte (ou alors si elle en a conscience c’est encore pire !) que nous attendions du fond et un débat de tenue et non un spectacle et des sketchs pathétiques?

Il ne faut pas oublier au niveau mondial que c’est bien des banques russes qui financent la campagne de l’amie de Poutine et que nous n’avons aucune idée de ce qu’elle a promis en échange…

 

Europe

Pour ce qui est de notre engagement européen, nul n’est besoin d’en faire des pages, elle est prête à tout jeter à la mer pour nous redonner un franc qu’elle dévaluera immédiatement de 20 à 30% causant la ruine des petits épargnants et coulant nos TPE et PME qui ne seront plus en état d’être compétitives contre les entreprises de l’Union Européenne.

Elle veut taxer les importations mais nous promet de faire baisser les prix de qui est totalement impossible dans le même temps puisque les produits importés coûteront plus chers à l’achat des revendeurs… Bref encore un mensonge économique qu’elle défend sans jamais assumer son impossibilité!

Le retour au franc nous obligera également à remettre en place le change dans les banques pour tout voyage en Europe et pour ceux qui se souviennent cela à également un coût puisque les banques facturaient à l’époque du franc le change.

Enfin, n’oublions jamais les paroles de François Mitterrand: «Le nationalisme c’est la guerre». Nous en avons un exemple entre la Russie et l’Ukraine entre autre… L’Europe nous garantit depuis 1945 une zone de paix, pouvons-nous prendre le risque de rompre avec cela quand on voit ce qui s’est passé en ex Tchécoslovaquie par exemple?

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Culture

Nous ne pouvons oublier de rappeler que certaines bibliothèques ou médiathèques ont subi des tris de livres pour supprimer certains titres qui étaient considérés comme n’étant pas lisibles ou dans la ligne de la bien pensance frontiste et que des titres de presse ont carrément été boycottés et donc éliminés des rayons, faisant ainsi preuve d’une liberté de pensée tout à fait relative !

Avec Le Pen, c’est le retour de la censure au cinéma, au théâtre, dans les musées… Il y aura la culture officielle et autorisée et rien d’autre…

 

Solidarité – Lien social

Notre modèle social et solidaire sera également mis à mal si Madame Le Pen se trouvait en position d’appliquer son programme:

Il suffit de voir ce que certains de ses élus municipaux sont capables de faire :

La suppression de la gratuité de la cantine pour les enfants des familles les plus pauvres, interdiction de garderie pour les familles dont les parents sont sans emploi

La suppression des locaux ou des subventions aux associations qui ne sont pas dans la ligne de la mairie : Secours Populaire, Ligue des Droits de l’Homme, …

Proposition de la suppression des subventions au Planning Familial

Et de lire le programme du FN :

La suppression de l’Aide Médicale d’Etat,

Interdiction du regroupement familial,

Cotisation immédiate pour des droits que les personnes ne pourront toucher qu’après 5 ans,

Obligation de payer la scolarisation des enfants étrangers, contraire à tous les principes des droits de l’enfant et aux garanties de notre pays.

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Travail

En ce qui concerne le travail, Emmanuel Macron serait bien avisé de faire un pas vers cette gauche qui n'a pas l'intention de se déplacer ou qui veut voter blanc pour les décider ou les aider à faire le sacrifice de leur vote mais quand même quoiqu’il en soit, comment peut-on appeler à la résistance contre les libéraux et avoir si peu confiance dans les rapports de forces que le pays pourra mettre en place après les élections. Il faut voter dimanche pour un syndicaliste de négociation car demain le dialogue social sera crucial.

Et n’oublions pas la manipulation des selfies de la Présidente du FN avec ses supporters en faisant croire qu’il s’agissait des ouvrierEs de l’usine Whirlpool dans laquelle elle n’a pas mis les pieds en restant tranquillement avec les siens sur le parking sans même rencontrer les délégués syndicaux de l’entreprise!

 

Moralité

Sur le plan de la moralité, vous vous souvenez forcément des affiches de Le Pen père: «Mains propres, Têtes hautes!». Il y a longtemps qu’on ne les voit plus et pour cause. Le parti frontiste est celui qui proportionnellement à son nombre d’élus à le plus grand nombre d’affaires qui sont passés ou vont passer devant les tribunaux! Elles sont tellement nombreuses qu’on ne peut toutes les nommer mais on ne peut pas ne pas rappeler:

Le Pen et les affaires d’emplois fictifs tant au Parlement Européen que dans la Région Nord Pas de Calais, de financement occulte par son micro parti Jeanne, …

Le Président du FN par intérim temporaire qui n’est pas resté une semaine qui est un révisionniste et nie l’utilisation du gaz dans les camps de concentration.

Enfin, n’oublions jamais que le 1er mai cela a fait 22 ans que Brahim Bouharam a été jeté dans la Seine par des militants du FN en marge du défile de M. Le Pen père!

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Démocratie

Sur le plan de la démocratie aussi, vos remarques portent :

Crois tu que tu pourras être encore libre d’exprimer librement ton opinion et d’écrire sur ton blog ce que tu fais depuis près de 10 ans comme tu le veux ? Avec Madame Le Pen tu ne seras pas dans la rue, tu seras en taule ou au cimetière avec ton pédigrée!’

N’oublions pas que Anne Claire Coudray, Audrey Pulvar ont été censurée par Le Pen pour le débat et pour leur prise de position entre les 2 tours et que le FN a carrément décider d’interdire à Marianne ou le Quotidien de suivre les déplacements et meetings de leur candidate. Ne laissons pas de côté la plainte d’un conseiller régional auprès de l’archevêché parce qu’un des prêtres de son diocèse s’oppose au FN.

Rappelons également ce que vivent au quotidien les journalistes de l’Edition de La Voix du Nord à Hénin-Baumont à cause du compagnon de Monsieur Briois, Monsieur Bilde qui se prend pour la conscience des journalistes de bon ton en multipliant le harcèlement auprès de la rédaction.

Un gouvernement et une assemblée frontiste, auraient tout loisir de changer les lois, surtout avec les institutions de la cinquième République qui donne pratiquement tous pouvoirs au président et Madame Le Pen a d’ailleurs annoncé qu’elle changerait les règles électorales par référendum puis dissoudrait l’Assemblée Nationale afin d’assoir son pouvoir de façon plein et entier! On est bien loin d’une candidate démocrate qui ne sort pas du cadre républicain!

Enfin sur la Laïcité, Madame Le Pen n’a de laïque que la chrétienté qu’elle supporte, soutient, vénère accusant les autres religions et surtout l’Islam de tous les mots et de toutes les catastrophes de notre pays sans discernements et une once de réalité!

Le Front national est un parti autoritaire, xénophobe et de régression sociale qui est dans la manipulation.

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Egalité et citoyenneté

Je ne reprendrai ici que quelques termes sans faire de grandes phrases tellement l’évidence est là:

Manif pour tous, Boutin, Poisson, Guaino votent et appellent à voter pour Madame Le Pen…

Les Le Pen c'est la famille des années 30 avec un niveau de vie très bas, un homme + une femme (qui reste à la maison pour s’occuper de ses nombreux enfants car plus de contraception et de droit à l’avortement, pas de mariages mixtes les cathos ne peuvent pas se marier avec des non cathos, ….

Si t'es homosexuel ou musulman ben tu n'as plus accès à la fonction publique ou au logement social car tu ne seras pas un bon patriote…

L’exclusion, le rejet de l’autre, le repli de la France sur elle-même ou la fermeture des frontières, la désignation de boucs émissaires, la dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux sont des attitudes qui ne peuvent conduire qu’à la division, à l’affrontement et donc aux drames…

Rappel des votes au Parlement Européen sur les droits des femmes

le 7 mai, la battre puis le combattre!

En conclusion, comme le disait et le répète Benoît Hamon, nous ne pouvons pas comparer un adversaire et une ennemie. Mon action, tant politique que syndicale, mon engagement citoyen et associatif, et ce depuis toujours, sont portés par les valeurs de paix, de fraternité, de solidarité, de respect de l’autre et de lutte contre toutes les formes de discrimination.

Depuis des années, je plaide pour le renouvellement tant du combat politique que syndical. Toutes mes réserves sur le programme de En Marche sont toujours d’actualité. Toutes mes raisons de ne pas avoir voté pour Emmanuel Macron au 1er tour restent plus que jamais d’actualité. Je continue à penser que le projet qu’il nous présente n’est pas celui qui est nécessaire pour la France et utile pour les françaisEs pourtant il n’est en rien comparable à celui de l’autre candidate.

Hier soir, j'ai regardé le débat entre les 2 finalistes de cette élection... et en voyant l'attitude de Madame Le Pen, en écoutant son discours, en entendant ses attaques, ses insultes, ses diatribes, j'ai eu la confirmation que je ne pouvais pas rester sur ma position!

Le 7 mai, le vote de barrage sera le seul vote utile et plus il sera fort moins il pourra être interprété comme un vote d’adhésion. Certains proposent de n’aller voter qu’après 17h00 pour ne pas être dans les chiffres de participation donnés au cours de la journée… Pourquoi pas !

Pour ma part, dès le 9 mai (le 8 étant réservé à l’hommage de la nation aux victimes, toutes les victimes de la 2nde guerre mondiale et du nazisme !), c’est le combat des législatives qui devra mettre en avant la bataille contre le projet de Emmanuel Macron tout nouveau président de la République pour permettre une cohabitation de gauche, avec un projet de gauche, pour un programme de gauche, écologique et social!

le 7 mai, la battre puis le combattre!

Commenter cet article

Tieghem 05/05/2017 09:40

TRIBUNE. Le directeur de la Comédie-Française nous adresse ce texte très personnel expliquant pourquoi il votera ce dimanche en faveur d'Emmanuel Macron.
PAR ÉRIC RUF

Le comédien Éric Ruf, directeur de la Comédie-Française. © MARTIN BUREAU / AFP

« Mon père était un homme intelligent et lettré. Il vantait à sa descendance la lecture nécessaire des classiques, l'éduquait à la musique, il était de ces gens qu'on qualifie d'élite.
Mon père était électeur du Front national, à une époque où il était dur de le dire. Sur la table du salon, côtoyant les grands auteurs qui sont le socle de notre conscience au monde, se trouvait National Hebdo, le journal du Front national au discours haineux et à la prose déficiente. Je ne comprenais pas ce paradoxe, mais il m'est vite apparu alors que les thèses de Jean-Marie Le Pen, loin de faire appel à l'intelligence ou aux qualités d'analyse de mon père, ne faisaient que répondre à ses peurs et à sa solitude profonde en leur donnant un moyen d'expression et une justification aisés.
Mon père était un homme peu aimable, je l'ai aimé, je suis son fils, mais il m'a malheureusement légué une grande part de ses angoisses et de son incapacité au monde.
J'ai peur, mais cette peur qui m'appartient, qui me taraude, je refuse de la remettre en des mains indélicates et intéressées. C'est à moi de la combattre et de la transformer si je puis.
Mon métier, le théâtre, m'a sauvé. Je l'ai choisi et il est devenu ma vie parce qu'il m'oblige tous les jours à rebattre mes cartes, à rencontrer sans cesse de nouvelles personnes et de nouvelles méthodes, parce que ni l'âge, ni le sexe, ni le niveau de diplôme, ni la culture, ni la couleur de peau n'y ont autorité, parce qu'il ne travaille que sur l'universalité du monde et qu'il le brasse dans son infini mystère. Le théâtre me sauve parce qu'il m'oblige à sortir de ma tanière et travaille le meilleur de moi-même en ne laissant pas grandir le pire. Ce combat en moi n'est et ne sera jamais gagné, mais je sais, pour l'avoir vécu, ce que donneraient des générations nourries au lait empoisonné du Front national.
Ce n'est pas Marine Le Pen qui est dangereuse, c'est nous qui le sommes à nous-mêmes
Ce parti auquel adhérait mon père, celui qui accède au second tour de l'élection présidentielle aujourd'hui, n'a pas changé. Sa force consiste toujours à remuer en nous nos facilités, notre dépit, notre haine de nous-mêmes et des autres. Actuellement, on parle de peur du déclassement ou du refus de la mondialisation, mais la recette est la même qu'hier : vanter des solutions simplistes en désignant des boucs émissaires, faire croire qu'un État plus fort, plus autoritaire, plus protectionniste aurait des solutions à tous nos problèmes, et donner crédit à cette omnipotence au simple prétexte que celles-là, on ne les aurait pas encore essayées. C'est faux. Aucune équation simple ni aucune posture martiale ne dénoueront jamais la complexité du monde dans lequel nous sommes précipités et l'Histoire témoigne douloureusement d'expériences plus que malheureuses, d'essais avérés et terrifiants.
Ce n'est pas Marine Le Pen qui est dangereuse, c'est nous qui le sommes à nous-mêmes. Si des millions d'électeurs lui apportent leur suffrage, ce n'est pas parce que son autorité est grande, elle n'est finalement que le simple réceptacle de nos peurs et de nos colères individuelles. Si ce n'était elle, nous en inventerions un autre.
Alors, pour interdire qu'on élève en nous ce que nous devons refuser de voir poindre, je voterai Emmanuel Macron sans aucune hésitation. »



Et mardi, je serai dans l'opposition de gauche.
Pascal

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents