Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


Benoît Hamon: «Un plan de rigueur est d'ores et déjà enclenché...»

Publié par jérôme dehaynin sur 30 Mars 2010, 05:15am

Catégories : #France


Pendant toute la campagne des régionales le Parti socialiste a martelé qu’au lendemain même des résultats suivrait un grand plan de rigueur.
Pendant  toute la campagne des régionales, le Premier ministre, lui-même, puis Xavier Bertrand et l’ensemble de l’UMP ont prétendu que c’était un argument de campagne démagogique.
Il suffit de lire l’interview du Premier ministre dans le JDD d’hier pour avoir  confirmation que le plan de rigueur  est d’ores et déjà enclenché et qu’il se traduira à la fois par un gel de la dépense publique, par une réduction de la dépense sociale et par la réduction des effectifs de fonctionnaires. 
Le Premier  ministre évoque des déficits à hauteur de 8% du PIB, des déficits dont il s’exonère de toute responsabilité considérant que la crise est la responsable des déficits, là où aujourd’hui les déficits publics en France sont sans doute liés à une perte de recettes fiscales.
Cette perte peut être imputée à la crise, mais aussi  imputable à des choix politiques fiscaux et gouvernementaux comme ce choix du paquet fiscal qui aujourd’hui prive  la France de 14 milliards d’euros de recettes fiscales supplémentaires.
Ainsi, le Premier ministre se revendique de la pure  tradition gaulliste sociale  et évoque  sa propre sensibilité sociale comme  celle de sa famille politique. Il revendique aussi une proximité avec ses choix politiques et ceux du Général de Gaulle, appliqués en 45 et en 58, notamment dans sa politique de relance.
Je vais donc vous faire  un petit exercice de comparaison :  
- En 1945, on créait les comités d’entreprise, la  sécurité sociale, aujourd’hui on se prépare à démanteler le système de retraite.
- En 1945 on nationalisait les crédits , on mettait en œuvre la semaine de 40H.  (Notez bien, c’est le seul point commun entre le Général de Gaulle et François Fillon). Aujourd’hui, on s’approche de la semaine de 40H, plutôt que de rester sur la semaine des 35H.
- En 1946, on nationalisait le gaz et l’électricité, aujourd’hui on démantèle ce secteur et on transforme le statut de la Poste.
- En 1946 on augmentait de 18% les salaires.  
- En 1947 on créait le SMIG et on mettait en œuvre un prélèvement exceptionnel sur les hauts revenus, là où aujourd’hui, le bouclier fiscal demeure le dogme en matière de politique fiscale du gouvernement.
On est donc dans l’imposture la plus totale. Le gouvernement cherche dans l’histoire des références, là où aujourd’hui nous avons une politique d’austérité et de rigueur, qui va affecter pour l’essentiel les ménages les plus modestes, l’ensemble des salariés, les retraités, les jeunes…
 Autant vous dire, quand un gouvernement crée délibérément une politique qui renonce à la solidarité, met sous pression les plus faibles, cornaque la démocratie et étrangle les mouvements sociaux, objectivement  il crée les conditions d’un cocktail explosif, dont il aura la responsabilité.
Aujourd’hui, les choix  faits par le gouvernement, tant en matière de politique sociale et économique, que son approche qu’il a des questions démocratiques, engendrent dans notre pays un cocktail  explosif.
Dans n’importe quelle démocratie occidentale, un Premier ministre qui aurait été ainsi désavoué sur sa politique aurait engagé la responsabilité de l’exécutif devant le législatif.
Ici, il n’en est rien.
19 ministres mis au  tapis, le Président désavoué, le Premier ministre désavoué,  le gouvernement désavoué,  et on continue comme avant.
Ainsi, pour le gouvernement, voter en France ne sert à rien aujourd’hui, en tout cas, cela ne l’amène pas à changer sa politique et c’est préoccupant.
Ne pas respecter l’expression du peuple souverain crée, je le répète, un cocktail explosif.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents