Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


"Décès de Michel Willoqueaux, le départ d'un honnête homme" par Brigitte Lemery, La voix du nord

Publié par jérôme dehaynin sur 21 Août 2011, 05:29am

Catégories : #Archives Canton de Lannoy

Michel Willoqueaux s'en est allé jeudi à l'âge de 68 ans, ...  

après s'être battu courageusement durant de longs mois contre la maladie.

Époux de Josiane Willoqueaux, maire de la commune, Michel qui, a travaillé à la Direction des impôts avant de prendre sa retraite, était père de deux enfants et grand-père de sept petits-enfants. Il va laisser un grand vide dans le coeur des siens, comme à Lys, après avoir beaucoup donné de lui-même, bénévolement. Car Michel, c'était un militant de l'ombre oeuvrant modestement à l'intérêt général, à l'enrichissement culturel de tous. Ses diverses fonctions associatives en disent long sur le sens d'un engagement citoyen et humain, chevillé au corps. Etsur un esprit libre et tolérant, privilégiant l'instruction pour mieux comprendre et faire évoluer son environnement, le territoire lyssois auquel, il était très attaché. En effet, Fortement engagé dans la vie associative lyssoise, ce passionné de livres et d'histoire locale, a été président et cofondateur de l'association Lire à Lys qui organisait notamment chaque année un Troc'livres et un concours de poésie. Il présidait aussi le Cercle d'études historiques, était par ailleurs membre du bureau de « Tous unis contre le sida », organisant spectacles et conférences et secrétaire de « Lys Animation ». On sait moins, par contre, que la nature, la mer et notamment la voile le passionnait, ayant appris à barrer un voilier à Aubigny-au-Bac.

Michel, c'était un gentil ronchonneur, Voix grave, ton bourru maistempérament pudique et coeur tendre. Pour le faire « marronner » à coup sûr, il suffisait, lorsqu'il accompagnait Josiane, de le nommer « le prince consort ». Il maugréait pour la forme, avec un petit sourire, n'ayant pas besoin de prouver plus avant sa liberté d'honnête homme, indifférent au pouvoir, au prestige d'une fonction côtoyée. D'autant qu'il aurait préféré une retraite paisible ! Néanmoins, Michel était très fier de la réussite de Josiane. Deux images me resteront de lui : Michel, les bras levés, exultant de bonheur, salle Desmulliez, en 2008 à la victoire aux municipales de Josiane. Et le sourireespiègle, revenu de tout, d'un esprit éclairé, cultivant son jardin, dans tous les sens du terme.

BRIGITTE LEMERY

Obsèques jeudi à 9h30 à Saint-Luc.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents