Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


Propos de Claude Guéant sur l'immigration: Question d'Actualité à l'Assemblée Nationale

Publié par jérôme dehaynin sur 27 Mai 2011, 05:33am

Catégories : #France

M. le président. La parole est à M. Guy Delcourt, pour le groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche.

M. Guy Delcourt. Monsieur le président, samedi prochain, se tiendra dans cet hémicycle le Parlement des enfants.

Monsieur le ministre de l'intérieur, vous avez déclaré dimanche sur Europe 1 : « Contrairement à ce qu'on dit, l'intégration des immigrés ne va pas si bien que cela : le quart des étrangers qui ne sont pas d'origine européenne sont au chômage, les deux tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés. »

Vous avez franchi le pas du délit de faciès ! (Huées sur les bancs du groupe SRC.)

Après vos propos répétés, insistants, étudiés, vous avez osé toucher à l'intouchable : l’enfant. C'est pourquoi, en tant que président du groupe d'études sur les droits de l'enfant, j’ose, sans retenue, vous appeler « Monsieur. le ministre du Front National ». (Vives protestations sur les bancs du groupe UMP.) Marine Le Pen ne s'est pas trompée en vous délivrant la carte d'adhérent de prestige du FN ! (Protestations sur les bancs du groupe UMP.)

Pour justifier vos propos, vous vous appuyez sur le rapport de 2010 du Haut conseil à l'intégration relatif aux défis de l'intégration à l'école. Or rien dans ce rapport ne valide vos statistiques.

Monsieur le ministre vous livrez des enfants à la haine de certains Français nationalistes et racistes. (Vives protestations sur les bancs des groupes UMP et NC.) À quand des propositions de rafles d'immigrés comme votre prédécesseur l’a fait avec les Roms ? (Protestations sur les bancs du groupe UMP.)

Monsieur Guéant, c'est au citoyen français que je m'adresse : ou vous apportez la preuve indiscutable de vos propos dans leur intégralité, ou vous devez être poursuivi par les associations représentatives devant la justice de la République Française ou la Cour européenne des droits de l'homme pour propos mensongers de nature à créer la discrimination et inciter à la haine raciale ! (Vives protestations sur les bancs du groupe UMP. –Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.)

J’en profite pour dire que vous n’honorez pas le Pas-de-Calais. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC. – Exclamations sur les bancs du groupe UMP.)

M. le président. La parole est à M. Claude Guéant, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration.

M. Claude Guéant, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration. Monsieur Delcourt, il y a plusieurs façons de faire de la politique. Il en est une, la vôtre, qui est de fermer les yeux pour ne pas traiter les problèmes. Il en est une autre, la nôtre, qui consiste à les ouvrir pour les reconnaître afin de pouvoir les traiter.

C’est vrai, l’intégration connaît des succès, mais elle n’a pas que des succès. Il est exact que non un quart – j’ai arrondi – mais 24 % des étrangers d’origine extracommunautaire qui se trouvent sur notre sol sont au chômage. Ce n’est pas un succès de l’intégration.

M. Jean Glavany. Cela fait dix ans que vous êtes au pouvoir !

M. Claude Guéant, ministre. C’est vrai, et je cite les chiffres de l’INSEE, que deux tiers des enfants d’immigrés sortent de l’appareil scolaire sans diplôme. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.)

Plusieurs députés du groupe SRC. Facho !

M. Claude Guéant, ministre. Vous pouvez vous référer aux publications récentes de l’OCDE, au rapport du Haut conseil de l’intégration, vous y trouverez les mêmes chiffres.

Disant cela, je cherche non pas à stigmatiser des personnes, mais à régler les problèmes. Les enfants d’immigrés ont en effet le droit de réussir comme tous les autres. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.) Il faut qu’on en leur donne les moyens. Pourquoi dis-je qu’il faut qu’ils réussissent et qu’ils s’intègrent ? Pour les mêmes raisons qui m’amènent à dire que nous devons maîtriser les flux migratoires. Parce que nous voulons, contrairement à vous, une France qui ne soit pas celle des différences et des communautarismes. Nous voulons une France du bien-vivre ensemble. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Une France dans laquelle on se respecte. Une France fidèle aux valeurs républicaines.

M. Jean Glavany. M. Guéant, qui n’a jamais vu un électeur, va tout nous expliquer !

M. Claude Guéant, ministre. Pour y parvenir, nous devons maîtriser les flux migratoires. Nous, nous ne demandons pas la régularisation de tous les clandestins, comme le parti socialiste dans son programme récent, dont il est si fier. (Protestations sur les bancs du groupe SRC.) Nous ne demandons pas ce que je vois dans des écrits qui inspirent le parti socialiste. Les motivations avancées sont de nature à attrister. (De nombreux députés du groupe UMP se lèvent et applaudissent. – Vives protestations sur les bancs des groupes SRC et GDR.)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents