Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de JEROME Dehaynin

Le blog de JEROME Dehaynin

Réactions et informations sur l'actualité politique de la ville de Wasquehal, du canton, du département et de la région ainsi que de la politique nationale


"Lettre ouverte à Bernard Poignant" par Gilles Bon-Maury et Yves Formentin-Mory

Publié par jérôme dehaynin sur 20 Décembre 2010, 11:06am

Catégories : #PS national

Monsieur le Maire,

Cher camarade,

Ta lettre "à propos" de décembre 2010, et particulièrement sa partie relative aux familles homoparentales, a surpris et déçu les militants socialistes que nous sommes.

L'analogie entre le besoin de reconnaissance légale de l'homoparentalité et la situation des familles polygames en France pourrait suffire à ranger cette lettre au rang des outrances que les militants LGBT ont pris l'habitude de mépriser.

Mais renvoyer, comme tu le fais, la recherche de l'égalité des droits à « l'égoïsme du présent » et la juger incompatible avec les « intérêts de notre descendance » révèle une telle incompréhension de la situation des dizaines de milliers d'enfants qui sont élevés en France dans les familles homoparentales que nous avons souhaité y répondre.

 Tu écris : « Un enfant doit toujours savoir qu'il a ou a eu un père et une mère. Personne ne peut discuter ce fait. » L'amalgame entre les fonctions de géniteur, de gestatrice, de parent légal et de titulaire de l'autorité parentale manquant sérieusement d'appui, nous discutons ce « fait » avec vigueur.

Les socialistes savent que notre société ne progresse que lorsqu’elle sait vaincre les vérités révélées, les invariants anthropologiques et autres butoirs de la pensée qui trouvent leur source et leur destination dans les justifications religieuses. Ton propos reprend ceux qui légitiment leur conservatisme social par la référence aux lois inexorables de la biologie.

Dans cette conception qui confond sexualité et procréation, filiation et reproduction, les parents ne seraient que ceux dont la sexualité est potentiellement procréatrice. Au nom de l'analogie entre couple géniteur et couple parental, on prive des enfants d'avoir deux parents et on établit des catégories de citoyens moins dignes que les autres d'être parents. Une autre conception, plus laïque, davantage fondée sur l'engagement parental que sur le primat du biologique, permettrait de distinguer l'engendrement de la filiation.

 

Un enfant peut avoir pour parents des personnes de même sexe, voire plus de deux personnes dont il est le fils ou la fille. C'est cette conception qui a amené les socialistes belges et espagnols, pour ne citer que les plus proches, à reconnaître les familles homoparentales, et à ouvrir non seulement l'adoption, mais également la procréation assistée, à tous les couples, sans discrimination.

Les conséquences de l'inégalité institutionnelle entre couples de même sexe et couples de sexe différents sont graves. En accordant plus de valeur et plus de droits aux uns qu'aux autres, la République ne se donne pas les moyens de disqualifier les violences, directes ou indirectes, qui menacent les lesbiennes, les gays, les bis et les trans. Ces violences conduisent à la perte de l'estime de soi, rendent vulnérable devant les risques de suicide et affaiblissent la vigilance à l'égard des infections sexuellement transmissibles. Maintenir l'inégalité des droits, ce n'est donc pas seulement abandonner le combat de la laïcité, c'est aussi laisser la violence répondre à l'ignorance.

 

 

Pour avancer, il nous faut prendre la mesure du caractère politique de ce combat, et de la place que les socialistes y tiennent depuis 1981. La gauche n'a cessé d'avancer. Elle ne peut plus prendre appui sur des analyses outrancières qui ignorent les faits et qui renoncent aux valeurs de liberté, d'égalité, de solidarité, de laïcité et de progrès.

Nous nous tenons à ta disposition pour poursuivre cet échange. Le groupe local d’HES Finistère continuera à mener son travail d’information, d’explication et de débat, y compris en abordant la situation que connaissent les familles homoparentales finistériennes.

Tu trouveras ci-joint la note du groupe "Nouvelles familles" du Laboratoire des idées du PS, qui s'appuie sur les travaux contemporains de sociologie, de psychologie et de droit pour proposer une réforme du droit de la famille et des conditions d'accès à la procréation assistée.

  

Amitiés socialistes,

Gilles BON-MAURY
Président de HES
gilles.bon-maury@hes-france.org

&
Yves FORMENTIN-MORY
Responsable du groupe local HES Finistère
Secrétaire de la section PS de Châteaulin
yves.formentin@hes-france.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents